Comment vérifier l’état de santé d’un disque dur ?

Comment vérifier l’état de santé d’un disque dur ?

3 juin 2021 0 Par Aline

Que vous soyez un utilisateur privé ou que vous travailliez au sein d’un service informatique, vous pouvez parfois être confronté à une dure réalité : les disques durs ne fonctionnent plus comme ils le devraient et/ou des données disparaissent soudainement. Contrairement au symptôme habituel d’un fort bruit de grattage ou de clic, il n’est pas toujours évident de savoir si un disque dur est physiquement défectueux ou non. Ainsi, de nombreux utilisateurs sont d’abord irrités et ne savent pas comment réagir : s’agit-il d’un événement ponctuel ou d’un problème récurrent ? Les pannes de disque dur peuvent survenir relativement rapidement, car la durée de vie moyenne de ces appareils est généralement de 3 à 5 ans. Si le disque dur affecté répond encore, il existe une variété de logiciels de diagnostic appropriés qui peuvent être utilisés pour évaluer l’état du dispositif. La qualité des outils peut varier : certains sont relativement inoffensifs et ne peuvent causer aucun dommage, tandis que d’autres peuvent interférer si profondément avec le matériel que le disque dur peuvent être gravement endommagés par l’outil.

Une approche intelligente

La technologie la plus importante utilisée pour contrôler un disque dur est la technologie SMART. Presque tous les disques durs modernes prennent désormais en charge les outils d’analyse SMART afin de vérifier l’état physique du support. Selon une étude menée par Google il y a plusieurs années, deux pannes de disque dur sur trois peuvent être prédites grâce à cette analyse. Les outils SMART comprennent 10 indications critiques qui peuvent être interrogées et lorsque cette défaillance est indiquée, elle peut être signalée comme un “indicateur possible d’une défaillance électromécanique imminente”. En outre, les outils SMART couvrent environ 30 autres attributs, qui peuvent être interrogés et servir d’indicateurs pour prédire toute défaillance imminente. Cela vous aidera à décider si votre matériel doit être remplacé ou non pour éviter toute perte potentielle de données.L’un de ces attributs possibles est l’indicateur SSD “SSD Life Left”. Il indique la durée de vie restante approximative du SSD par rapport aux cycles de programmation/effacement ou aux blocs flash actuellement disponibles. Cet indicateur peut s’avérer très utile pour surveiller la santé de vos disques durs à état solide. N’oubliez pas, il n’y a pas que le disque dur qui doit être surveiller, faites également des analyses de votre batterie ordinateur de la marque ASUS. Le bon fonctionnement de la batterie garantie en grande partie le bon état de votre disque dur. Si elle se mette à tomber en panne sans prévenir quelques fois, le disque dur ne supportera pas.

Ne le laissez pas trop tard

Il est également fréquent que les utilisateurs entrent en contact avec les outils SMART lorsque des dommages se sont déjà produits. C’est pourquoi vous devriez chercher à utiliser les outils SMART tout au long de la vie de votre appareil, à intervalles réguliers, en contrôlant les résultats périodiquement. Malheureusement, la plupart des systèmes d’exploitation ne déterminent pas automatiquement les données de diagnostic et ne les présentent pas à l’utilisateur dans un format clair. Au lieu de cela, elles doivent être collectées à l’aide d’outils spéciaux.

Outil Windows Check Disk

Il est possible de lancer rapidement l’outil “CHKDSK” en cliquant avec le bouton droit de la souris sur le disque dur sous “Propriétés > Outils > Contrôle d’erreur” dans le système d’exploitation Windows. Cependant, vous souhaitez uniquement savoir si quelque chose ne va pas. Vous devez donc vous assurer que vous n’avez pas cliqué sur les options “Correction automatique des erreurs du système de données” ou “Rechercher/Restaurer les mauvais secteurs”. Ensuite, l’outil vérifie le disque dur concerné et fournit un rapport. Il est à noter que l’outil n’énumère pas toutes les informations disponibles de l’analyse SMART, mais indique seulement de manière générale que le support de stockage fonctionne ou non.

En revanche, le rapport détaillé de CHKDSK contient des informations importantes indiquant si les entrées d’index du disque dur sont correctes, si les descriptions de sécurité des données sont correctes et s’il y a des problèmes avec les structures de données. Ces informations sont certes importantes, mais seulement dans un deuxième temps, car vous voulez d’abord déterminer l’état physique du disque dur et sa durée de vie. Ce type d’analyse n’est possible qu’avec les outils de diagnostic SMART spéciaux.

Un mot d’avertissement général : il est extrêmement important d’utiliser CHKDSK avec prudence. Une utilisation incorrecte de CHKDSK peut faire plus de mal que de bien et peut détruire définitivement des données qui auraient pu être récupérées autrement.

Que peuvent offrir les outils SMART ?

Les outils SMART effectuent normalement plusieurs tests différents sur le disque dur. Par exemple, il existe un “contrôle SMART rapide”, qui interroge les indicateurs les plus importants du microprogramme du disque dur. Ces indicateurs comprennent les secteurs défectueux, les secteurs réaffectés, le nombre de départs en rotation de la broche jusqu’à ce qu’elle atteigne la pleine vitesse, et bien d’autres. Les tests les plus importants sont le Drive Self Test (DST), le “Short Test” ou le “Long Test”, où chaque secteur du disque dur est lu, ce qui peut prendre un temps extrêmement long. Les différents tests fournissent différents types d’informations dans leurs rapports, ce qui vous permet de vous faire une idée de l’état général du disque. Vous trouverez ici un aperçu de certains des outils disponibles.